10 oct. 10

UN DERNIER MESSAGE...

  Bonjour à vous tous, fidèles lecteurs de ce site...     Me voilà rendu à la toute fin d'un très beau voyage où, en votre compagnie, plus de1,300 visiteurs et plus de 2,120 pages de lues et ce, pendant près d 11/2 ans, j'ai exploré un peu plus à fond, sous forme de résumés, le monde des maladies mentales, grâce à ce très beau livre ¨Au pays des rêves brisés¨, publié par ¨les Éditions de La Presse¨.    Un monde peu connu, peu médiatisé mais où vivent des êtres humains, comme nous tous... souvent... [Lire la suite]
Posté par fricot à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 oct. 10

SOUVENIRS D'ASILE ! ( 3 DE 3 )

   Il faut dire que les traitements psychiatriques, à une époque où les médicaments sont embryonnaires, nous paraissent aujourd'hui barbares. Au milieu des années 20, les neuroleptiques qui traiteront avec succès des maladies comme la schizophrénie, n'existent pas. Les seuls médicaments à la disponibilité des médecins sont les somnifères et les calmants.    Pour traiter la schizophrénie, on utilise donc des méthodes ¨de choc¨, comme le coma insulinique. Le malade reçoit des doses massives d'insuline, qui... [Lire la suite]
Posté par fricot à 06:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 oct. 10

SOUVENIRS D'ASILE ! ( 2 DE 3 )

Tous les exclus de la société, les malades mentaux, bien sûr, mais aussi les alcooliques,les enfants illégitimes, les déficients mentaux, les ¨narcomanes¨,tous sont internés à Saint-Jean-de-Dieu et y restent parfois pendant de longues années.    Les patients sont soumis à un régime sévère, que décrira en détail, 20 ans plus tard, un ex-patient de Saint-Jean-de-Dieu dans un livre qui fera scandale. Les patients de l'asile, écrit Jean-Charles Pagé dans ¨Les fous crient au secours¨, sont mal nourris, ¨habillés en fous¨,... [Lire la suite]
Posté par fricot à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 oct. 10

SOUVENIRS D'ASILE ! ( 1 DE 3 )

   Saint-Jean-de-Dieu est l'ancien nom de l'hôpital psychiatrique Louis H. Lafontaine. Une vrai ville, à l'époque. La municipalité officiellement constituée s'appelle Gamelin. Il y a un comité exécutif, un bureau de poste, un service de voirie, une imprimerie, un service d'enlèvement des ordures et même un service de police. L'hôpital est chauffée par d'immenses chaudières qui mesurent près de six mètres de hauteur.    Il y a aussi une colossale cuisine centrale où des chaudrons pressurisés de deux mètres de... [Lire la suite]
Posté par fricot à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]