Salut à tous,  

imagesDu site Univer-Rouen.fr : Introduction sur la notion de névrose.

   '' L'emploi du terme "névrose", dont la signification précise n'a cessé de varier au cours du temps, fait actuellement l'objet de controverses. La classification Nord-Américaine du D.S.M. III, en 1980, marquait un tournant : - au mot "névrose", considéré comme imprécis et peu susceptible de recueillir un consensus, se voyait préféré le terme de "Trouble névrotique", proposant la description de constellations syndromiques observables ne préjugeant en principe d'aucune étiopathogénie.

   Cette classification, dont l'influence internationale est devenue considérable, opérait dans les découpages nosographiques traditionnels des Névroses, largement hérités de la Psychanalyse freudienne, un considérable bouleversement.

   La névrose d'angoisse, la névrose phobique, la névrose obsessionnelle, la névrose hystérique, dont la cohésion conceptuelle tenait aux approches psychodynamiques de la Psychanalyse, faisaient l’objet de nouveaux découpages, dont la légitimité est sans cesse évaluée aujourd’hui par de multiples travaux épidémiologiques, biologiques, thérapeutiques, d'inspiration largement biologico-comportementale''... (Lire la suite)

http://www.univ-rouen.fr/servlet/com.univ.utils.LectureFichierJoint?CODE=1096892619382&LANGUE=0

------------------------

   Du site Look4 MedSanté :

''Trouble anxieux défini par l'association de pensées intrusives, obsédantes, non contrôlables, anxiogènes et de comportements compulsifs rituels censés diminuer l'anxiété. Ce trouble (> 1 h/j) envahit et gêne la vie sociale et professionnelle. Le patient est conscient de l'origine intrapsychique de ses pensées et se rend compte de leurs caractères pathologiques. Prévalence: 2 à 3%, Age de début: 20 ans (1/3 des cas présents dès 15 ans) ,Homme = femme (mais homme atteint plus précocement) ,Histoire familiale de TOC dans 20% des cas.  lien possible avec la maladie des tics de Gilles de la Tourette .

Étiologie :

  .Multifactorielle , Dysfonctionnement au niveau des noyaux caudés et de certains circuits sérotoninergiques .

  .Parfois secondaire à une pathologie cérébrale.

Signes cliniques :

  

  1. Idées obsédantes anxiogènes ayant pour thèmes principaux - Doutes (portes fermées, robinet fermés. pensées blasphématoires, sacrilèges idées de contamination d'ordre, de symétrie , de saleté,
  2. Rituels et compulsions de lavage de vérification .
  3. Ralentissement obsessionnel
  4. Complications:  Dépression Crise d'angoisse aiguë Conduite suicidaire

 

Diagnostic différentiel:

 

  • Dépression: parfois quelques symptômes obsessionnels résolutifs avec le syndrome dépressif
  • Schizophrénie: les obsessions sont interprétées comme venant de l'extérieur avec délires associés.
  • Personnalité obsessionnelle: rigidité, perfectionisme, préoccupations pour les détails''... (Lire la suite)

http://medecine.sante-dz.org/cours/psych/nevrose_ob.htm

Pégé