Salut à tous,   

sante-anosmie

Du site Slate.fr : Les personnes qui ont perdu l'odorat souffrent d'anosmie. Un handicap invisible qui affecte pourtant leur vie de manière importante. 

   ¨ Vous vous souvenez sans doute de Louis de Funès dans son film culte L’Aile ou la cuisse,  en 1976. Il incarnait un éminent critique gastronomique dans
l’incapacité d’exercer son métier après avoir perdu aussi bien le goût que l’odorat. Maintenant, tentez de vous imaginer incapable de détecter l’odeur du brûlé ou celle d’une fuite de gaz, incapable de sentir votre propre odeur et celle de votre petit(e) ami(e)? Vous voilà inquiet. Ou alors déboussolé. Vous êtes, en fait, dans la peau d’une personne touchée par l’anosmie, c’est-à-dire dépourvue d’odorat, un handicap invisible et méconnu.

  L’anosmie peut se manifester dès la naissance, ou bien survenir à l’occasion d’une autre pathologie. Elle se définit comme une déficience sensorielle entraînant la perte totale de l’odorat –une perte partielle de ce sens étant qualifiée d’hyposmie. La perte de l’odorat peut paraître anodine, comparée par exemple à la perte de la vue ou de l’ouïe. Il n’en est rien. L’absence de capacités olfactives complique les relations aux autres et pousse à l’isolement, entraînant souvent une  désocialisation. Comment s’engager dans une relation avec quelqu’un que  l’on ne peut pas «sentir», au sens premier du terme? En fait, l’anosmie  affecte profondément la vie quotidienne des personnes atteintes, au point que certaines ne sortent plus de chez elles. La maladie accroît le
niveau de stress, augmente le sentiment de vulnérabilité physique et d’anxiété sociale.

 Plus fréquent`avec l`âge !

   Ainsi, il n’existe pour l’instant ni diagnostic fiable ni traitement pertinent. Et un petit nombre de médecins ORL seulement s’intéressent à cette pathologie. Les anosmiques se sentent à juste titre abandonnés car  leur handicap n’est pas reconnu comme tel, alors qu’il provoque une forte détérioration de leur qualité de vie. 

     Or l’anosmie pourrait devenir rapidement un problème important à l’échelle de la société, avec le vieillissement de la population. En effet, ce symptôme accompagne souvent les pathologies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer ou Parkinson. Plus fréquente à mesure qu’on avance en âge, l’anosmie ou l’hyposmie affectent 10% des personnes jeunes et 40% des personnes âgées ¨..  (  Voir l`article au complet ) 

http://www.slate.fr/story/128921/odorat-anosmie

Pégé