Salut à tous,

Du site Psychomédia : « Depuis des millénaires, la philosophie et la psychologie débattent de la façon dont la sagesse est liée à la gestion des expériences chargées d'émotions.

   ¨ « D'un e part, des travaux sur la régulation émotionnelle suggèrent que la régulation à la baisse des émotions intenses peut améliorer la capacité de penser avec sagesse. Et d'autre part, des travaux émergents suggèrent que de reconnaître et d'équilibrer les émotions permet un éclairage critique des expériences de la vie, ce qui suggère une voie alternative à un raisonnement plus sage. »

Igor Grossmann, professeur de psychologie à l'Université de Waterloo, et ses collègues ont mené une série d'études afin de tester comment la présence et l'équilibre de multiples émotions en même temps influencent la capacité de raisonner sagement.39425-66698-image

Les caractéristiques d'une pensée sage, selon Grossmann et ses collègues, incluent :

  • l'humilité intellectuelle ou la reconnaissance des limites de ses propres connaissances ;

  • l'appréciation de diverses perspectives plus larges que le problème en cause ;

  • la sensibilité au fait que le monde est en évolution et à la possibilité de changement ;

  • le compromis ou l'intégration de différentes opinions

   Grossmann, Harrison Oaks et Henri C. Santos se sont concentrés sur l'émodiversité, qu'ils définissent comme étant la capacité de vivre des émotions multiples mais équilibrées. Les recherches antérieures, indiquent-ils, ont indiqué que l'émodiversité pouvait réduire les symptômes psychopathologiques cliniques en empêchant une émotion particulière de dominer l'expérience.

   Ils ont mené, avec un total de 3 678 personnes, six études utilisant un large éventail de méthodes (observationnelles, expérimentales…). Ces études ont examiné, chez des personnes reconnues pour leur sagesse ainsi que chez des personnes de la population générale, les réflexions axées sur les émotions, les défis émotionnels quotidiens, les réflexions personnelles sur les conflits interpersonnels et le raisonnement sur les défis géopolitiques.

   « La capacité d'une personne de reconnaître la diversité de l'expérience émotionnelle peut non seulement favoriser sa santé physique et mentale, mais aussi lui permettre de raisonner avec plus de sagesse », concluent Grossmann et ses collègues¨...  ( Voir l'article au complet )

http://www.psychomedia.qc.ca/psychologie/2019-02-02/emotions-sagesse

Pégé