Salut à tous, 

62522_IMG_31707_HRDu site Le Quotidien du médecin.fr : 

   ¨  La schizophrénie reste une maladie stigmatisée et mal connue du grand public, confirme, à l'occasion des Semaines de l'information sur la santé mentale (12-25 mars), un Baromètre Opinionway 2018 réalisé en partenariat avec les laboratoires Janssen, les associations PromesseS et UNAFAM, et la fondation Pierre Deniker auprès d'un échantillon représentatif de 1 102 personnes.

   Mais la nécessité d'une prise de conscience touche aussi les professionnels de santé, y compris les médecins, révèle l'enquête menée également auprès de 7 cibles spécifiques, dont 100 généralistes, 100 pharmaciens, 100 infirmiers et 100 psychiatres.

   Avec plus de 600 000 personnes atteintes (1 % de la population), la schizophrénie est fréquente. Cette prévalence élevée n'est pas connue du grand public, ni des médecins généralistes (85 % l'ignorent) et, à un moindre degré, des psychiatres interrogés (39 %).

Importance de l'environnement !

La schizophrénie est le résultat d'une interaction de la génétique (40 %) et de facteurs environnementaux (drogue, stress, infections materno-fœtales), a rappelé lors d'une conférence de presse le Dr Pierre de Maricourt, psychiatre à l'hôpital Sainte-Anne (Paris). « Ce n'est pas seulement une maladie génétique, a-t-il expliqué. D'autres facteurs environnementaux entrent en jeu. C'est l'interaction des facteurs qui entraînent la vulnérabilité à la maladie. »

Des idées fausses !

Deux symptômes de la schizophrénie sont peu connus des médecins : les troubles de la mémoire et la perte d'énergie. Près de 60 % des médecins, généralistes et psychiatres, ne citent pas les troubles de la mémoire comme correspondant à la schizophrénie et près de 70 % des médecins généralistes ne listent pas la perte d'énergie¨...  ( Voir l`article au complet )

https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2018/03/15/la-schizophrenie-pas-si-bien-connue-des-medecins-selon-un-barometre-opinionway_856094

Pégé